PollsCatcher - Le remaniement ministériel était-il réussi ? - PollsPosition

Alors ce remaniement, beaucoup de bruit pour rien ?

Les sondages qui vous ont échappé cette semaine

Par Alexandre Andorra

Le 19/10/2018

Bienvenue dans PollsCatcher, notre synthèse des sondages qui vous ont échappé cette semaine

Les Français et le remaniement ministériel

  • Cette semaine, Elabe (1000 personnes, 16 au 17 octobre) nous apprend que 4 Français sur 10 sont satisfaits du nouveau gouvernement. C'est 20 points de moins que les deux premiers gouvernements, annoncés en mai et juin 2017. Mais, encore une fois, c'est cohérent avec la popularité agrégée du président.
  • Classiquement, plus on s'éloigne du centre de l'échiquier politique, plus l'approbation est faible. Soulignons toutefois que l'idée du duo Castaner-Nunez au ministère de l'Intérieur séduit 6 Français sur 10, y compris dans l'opposition.
  • En revanche, pour 7 Français sur 10, le nouveau gouvernement "ne sera pas efficace pour répondre aux problèmes du pays". Ce qui veut dire qu'il y a environ 5% de Français qui sont neutres ou positifs envers E.Macron, mais qui pensent que son gouvernement ne changera pas grand-chose.
  • 7 Français sur 10 trouvent que le président a eu raison de faire mea culpa sur certaines de ses déclarations polémiques. Mais ils sont quasiment autant (2 sur 3) à douter de la sincérité de ses excuses.
  • 5 Français sur 6 ne pensent pas que ce nouveau gouvernement marquera un changement de style et de méthode dans le quinquennat. Pour 3 sur 4, l'exécutif n'aura pas une politique plus sociale, et pour 7 sur 10 il ne sera pas plus rassembleur, ni plus à l’écoute.
  • Cette absence de changement, revendiquée par E.Macron dans son intervention télévisée, est regretée par... vous aviez deviné : 6 français sur 10. Ça devient le chiffre du quinquennat.
  • Au final, 3 Français sur 4 estiment que ni le président ni le premier ministre ne ressortent renforcés de ce remaniement. Comme dirait William : "Beaucoup de bruit pour rien".

Autres sondages

  • 5 Français sur 6 sont inquiets du réchauffement climatique, et 4 sur 5 accepteraient de s’approvisionner en énergies renouvelables - une baisse de 8 points en un an cependant (Ifop, 1013 personnes, 10 au 11 octobre).
  • Seul 1 Français sur 4 déclare faire confiance aux géants du numérique (GAFAM), un niveau similaire à celui des médias. Les plus jeunes ont toutefois plus confiance dans les GAFAM que dans les médias (Kantar, 1017 personnes, 23 au 27 août).
  • 3 Français sur 4 se disent insatisfaits du système de retraite par répartition mis en place après la deuxième guerre mondiale. Qu'est-ce qu'ils attendent comme changement ? Un système par répartition (vous avez bien lu) : 2 sur 3 favorisent un système par répartition sur un système par capitalisation, 7 sur 10 sont opposés à une hausse de la TVA pour financer ce système, et plus d'1 sur 2 sont contre travailler plus longtemps pour améliorer leur niveau de retraite (Ifop, 3001 personnes, 24 au 29 septembre).
  • La politique est perçue comme le domaine où le plafond de verre contre les femmes est le plus fort, citée par 3 Français sur 4. Suivent les sciences (2 Français sur 3) et le commerce (1 Français sur 4) (OpinionWay, 1044 personnes, 26 au 27 septembre).
  • 3 actifs exerçant une activité professionnelle sur 5 se disent gênés par le bruit sur leur lieu de travail, mais seul 1 sur 2 en parle pendant ses heures de travail à au moins une personne de son entreprise (Ifop, 1093 personnes, 14 au 19 septembre).
  • 1 Français sur 2 a une bonne opinion des émissions de débat à la télévision. "C dans l'air" est l'émission testée la plus appréciée, avec 2/3 de bonnes opinions. A l'inverse, 2 Français sur 3 ont une mauvaise opinion de l'émission de Cyril Hanouna, "Touche pas à mon poste" (BVA, 1280 personnes, 3 au 5 octobre). La principale nouvelle est tout de même que "Touche pas à mon poste" est considérée comme une émission de débat...
  • 1 Français sur 2 pense que si Stéphane Bern ne soutenait pas la mission "Patrimoine en péril", cela aurait un impact négatif sur la notoriété de cette mission #StephPresident (OpinionWay, 2003 personnes, 20 au 24 septembre).
  • 1 homme sur 4 se dit prêt à utiliser un médicament améliorant ses performances sexuelles à l’insu de sa partenaire. C'est même 1 sur 3 chez les hommes débutant une nouvelle relation, et 2 sur 5 chez les moins de 30 ans. Cet artifice ne passe pas inaperçu, puisqu'une femme sur 10 pense avoir déjà eu un rapport sexuel avec un homme qui a utilisé un tel médicament sans leur dire (Ifop, 2023 personnes, 17 au 19 septembre).

La popularité de Macron

La popularité nette d'Emmanuel Macron est à -33 points (31,9% approuvent, 65% désapprouvent) dans notre agrégateur. C'est le point le plus bas depuis le début de son mandat. Son approbation nette était à -31 points mi-septembre (32,6% vs. 63,7%), et à -27 début septembre (34,7% vs. 61,4%).

Alexandre Andorra est co-fondateur de PollsPosition.