PollsCatcher - L'immigration, polarisante et impopulaire - PollsPosition

L'immigration, polarisante et impopulaire

Les sondages qui vous ont échappé cette semaine

Par Alexandre Andorra

Le 07/12/2018

Bienvenue dans PollsCatcher, notre synthèse des sondages qui vous ont échappé cette semaine

Les Français et l'immigration

  • L'Ifop (1015 personnes, 23 au 26 novembre) se tourne cette semaine vers un sujet très en vue ces dernières années : l'immigration. En bref, les Français sont de plus en plus hostiles aux immigrés, et ce sujet fait partie de ceux qui les polarisent à l'extrême.
  • Pour 1 Français sur 2, l'immigration évoque "la lutte contre l'immigration clandestine", quand seul 1 sur 5 évoque l'apport positif pour la France, et 1 sur 3 l'acceuil des migrants. Le coût économique et l'intégration des immigrés sont également très cités.
  • 3 Français sur 4 trouvent que l’immigration coûte plus au pays qu’elle ne lui rapporte, et 7 sur 10 considèrent que la France n'a plus les moyens d’accueillir des immigrés.
  • Au-delà de l'argument financier, l'immigration révèle des craintes identitaires chez les Français, puisque 6 sur 10 estiment que les différences de valeurs rendent impossible l'accueil d'étrangers. Un accueil qui nuit à l'identité française et à la cohésion du pays pour 6 Français sur 10.
  • L'immigration est ainsi vue comme négative pour la laïcité (6 Français sur 10), l'égalité des sexes (1 sur 2), et, surtout, faisant écho aux thèses du Front National, pour la sécurité des Français : 2 sur 3 pensent que l'immigration augmente l'insécurité, et 1 sur 2 considère qu'elle "maximise le risque terroriste".
  • La polarisation partisane est extrême, avec des écarts droite-gauche aux alentours de 45 points. Si les sympathisants LREM sont en général au centre-gauche (merci Captain Obvious !), ceux de LR et du FN sont remarquablement proches sur de nombreuses questions : la même proportion (9 sur 10) estime que l’immigration coûte plus qu’elle ne rapporte; 5 RN sur 6 et 3 LR sur 4 pensent que l'impact de l'immigration est négatif en général.
  • Conséquence logique, le RN est vu comme le parti "le plus crédible sur les questions liées à l’immigration" (par 1 Français sur 4). LREM, le PS et LR suivent de loin, tous aux alentours de 15%.

Autres sondages

  • La popularité des "gilets jaunes" reste stable sur une semaine : environ 3 Français sur 4 ont toujours une vision positive de la mobilisation (Ifop, BVA, Elabe et Harris).
  • Les salariés déclarant faire des pauses (ne vous inquiétez pas, les autres ont juste menti) en prennent en moyenne 2,2 par jour, et ces pauses font moins de 10 minutes pour 1 sur 2 d'entre eux. Elles durent "aussi longtemps que nécessaire" pour 3% d'entre eux, et 1 salarié sur 4 fait autant de pauses que nécessaire dans une journée (OpinionWay, 1010 personnes, 16 au 23 octobre).
  • 88% des cadres dirigeants étrangers considèrent que la France est une destination d'investissement attractive - une hausse de 4 points en un an, et de 14 points en 2 ans (Kantar, 600 personnes, 18 septembre au 9 octobre).
  • 8 jeunes de moins de 26 ans 10 se disent optimistes pour leur avenir, mais 1 sur 2 pense qu'il aurait de meilleures perspectives en quittant la France (OpinionWay, 1007 jeunes, 5 au 12 novembre).
  • Quelle réponse apporter aux "gilets jaunes" ? 1 Français sur 3 penche pour une augmentation des salaires, pendant qu'un autre tiers réclame... une réduction des dépenses publiques; 3 sur 10 demandent eux une augmentation des minimas sociaux et des retraites; 28% préfèrent une grande consultation sur la fiscalité, la transition écologique et le pouvoir d’achat; et 1 sur 6 envisagent de donner plus de moyens aux services publics #PotPourri (Elabe, 1005 personnes, 4 au 5 décembre). On en parlait il y a 2 semaines : c'est peut-être précisément parce que les revendications des "gilets jaunes" sont floues et contradictoires que le mouvement est aussi populaire.
  • 1 Français sur 4 trouve que "la température est idéale" en hiver dans les transports en commun (OpinionWay, 1060 personnes, 21 au 22 novembre). Notre hypothèse : ils n'ont jamais pris la ligne 13.
  • La politique économique et fiscale conduite par le gouvernement jusque-là est vue comme favorisant de plus en plus en les catégories les plus aisées et pénalisant de plus en plus les moins aisées : environ 9 Français sur 10 considèrent que les ouvriers, les pauvres ou les retraités ont été "plutôt désavantagés", pendant que les salariés à hauts revenus et grandes fortunes ont été "plutôt avantagés" (Odoxa, 1005 personnes, 29 au 30 novembre).
  • 3 Français sur 4 acceptent la politique de confidentialité et les cookies des sites internet qu'ils visitent sans lire les conditions générales (OpinionWay, 1060 personnes, 21 au 22 novembre) #HowShoking.
  • Carglass est la 7ème marque d'équipement automobile la plus recommandée en France - une information moins utile qu'une pièce de 2€ (Indice BrandIndex de YouGov).

La popularité de Macron

Emmanuel Macron chute fortement dans notre agrégateur, à -45 points de popularité nette (27% approuvent, 71% désapprouvent). Il continue de creuser le plancher de son mandat, et ses interventions depuis le début des manifestations "gilets jaunes" ne semblent pas convaincre les Français. Son approbation nette était à -41 points il y a deux semaines (28% vs. 69%), et à -39 il y a un mois (29% vs. 68%). Contrairement à ce qu'on entend souvent, c'est encore 2 points au-dessus de l'approbation de François Hollande au même moment.

Alexandre Andorra est co-fondateur de PollsPosition.