PollsCatcher - Sommes-nous attachés à nos services publics ? - PollsPosition

Sommes-nous attachés à nos services publics ?

Les sondages qui vous ont échappé cette semaine, et une autre petite surprise...

Par Alexandre Andorra

Le 21/12/2018

Bienvenue dans PollsCatcher, notre synthèse des sondages qui vous ont échappé cette semaine - avec une surprise pour vous à la fin de ce numéro...

Les Français et leurs services publics

  • Tous les ans depuis 2004, Kantar (2599 personnes, 26 octobre au 8 novembre) réalise un sondage sur l'image des services publics français auprès de leurs usagers. Et comme tous les ans, les résultats sont riches en enseignements.
  • Seuls 4 Français sur 10 ont une image positive de leurs services publics (-3 points en un an), tandis que 7 usagers sur 10 sont satisfaits.
  • 6 Français sur 10 préfèrent une baisse des impôts à une amélioration des services publics. Une augmentation de 6 points en 1 an, principalement alimentée par les plus de 65 ans (+10 pts), les habitants des communes rurales, et les moins diplômés - une sociologie proche de celle des "gilets jaunes".
  • Les plus de 65 ans sont aussi mécontents de l'action de l'Etat pour l’environnement (-17pts), l’emploi (-11pts), et pour toutes les autres catégories.
  • D'une manière générale, 4 Français sur 10 ont une bonne opinion de l'action étatique (-3 points). L'action en matière d’environnement est particulièrement décriée, avec une baisse de 15 points en un an (33% d'opinions positives). Cette baisse est particulièrement marquée chez les CSP-, à -24 points. Comme nous le voyions la semaine dernière, les Français s'inquiètent du changement climatique, mais ils ne sont pas disposés à payer pour cette transition.
  • 1 usager sur 2 pense qu'il n'est plus possible de réaliser des économies dans les services publics sans en diminuer la qualité. Leur perception dessine ainsi un choix exclusif : soit préserver le niveau des services publics, soit diminuer les impôts.
  • En ce qui concerne les domaines d’action prioritaires, pour la première fois, la santé constitue l'attente prioritaire des Français (44%, +2 points), à égalité avec l’emploi (44%, -8 pts). Beaucoup plus bas (26%), l’environnement progresse toutefois de 6 points, principalement grâce aux moins de 25 ans.
  • La rapidité de traitement des dossiers est l'attente la plus forte, demandée par 6 Français sur 10. 4 sur 10 souhaitent aussi joindre plus facilement les services publics, et 1 sur 4 attendent un suivi personnalisé des usagers.
  • Les résultats détaillés service public par service public sont disponibles sur le site de Kantar.

Autres sondages

  • 1 Français sur 4 a une bonne opinion de Vladimir Poutine, soit à peu près la côte de popularité agrégée d'E. Macron #MiseenPerspective. 1/3 des sympathisants LFI et LR ont une bonne opinion du président russe, et ce chiffre monte à 1 sympathisant RN sur 2 (Ifop, 1016 personnes, 11 au 12 décembre).
  • 1 Français sur 4 possède un smartphone dont l'écran est abîmé ou cassé (Odoxa, 990 personnes, 13 au 14 décembre). Encore un marché qui s'ouvre pour Carglass...
  • Si le premier tour de l'élection présidentielle avait eu lieu la semaine dernière, E. Macron et M. Le Pen aurait encore fini en tête, avec environ 27% des voix chacun (respectivement +3 points et +5 points par rapport à mai 2017). B. Hamon améliorerait son score d'environ 1,5 point, à 8%, tandis que les autres partis feraient moins bien : 10% pour L. Wauquiez (-10 points) et 13,5% pour JL. Mélenchon (-6 points). (Ifop, 1125 personnes, 11 au 13 décembre).
  • Mis en place en janvier 2019, le prélèvement à la source est vu favorablement par 7 Français sur 10 - une hausse de 3 points en 2 mois (Elabe, 1010 personnes, 18 au 19 décembre).
  • 1 Français sur 10 n'a jamais entendu parler du génocide des Juifs pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Une proportion qui s'élève à 2 sur 10 chez les jeunes de 18 à 24 ans (Ifop, 1014 personnes, 12 au 13 décembre).
  • A vous qui cherchez désespérement une place dans une coloc', voici le portrait du colocataire idéal selon les Français : il fait sa part du ménage (cité par 7 Français sur 10), garde les parties communes propres (2 sur 3), prévient avant d’inviter d’autres personnes (1 sur 2), achète sa part de produits en commun (1 sur 2) et évite de faire trop de bruit (4 du 10). Bonne recherche (Harris, 1300 personnes, 21 ou 28 novembre).
  • 6 Parisiennes sur 10 expriment "un refus de s’unir avec des gens correspondant à l’image qu’elles ont des hommes originaires d’Afrique sub-saharienne". La proportion est similaire pour les hommes du Maghreb/Moyen-Orient, et s'établit à 5 sur 9 (54%) pour les Asiatiques. Les 2 premières régions sont associées à des cultures conservatrices, tandis que les derniers semblent pâtir "d'un manque de virilité véhiculé par les productions culturelles occidentales" (Ifop, 2007 personnes, 4 au 20 mai).
  • Le soutien aux "gilets jaunes" baisse légèrement mais reste élevé, puisque 7 Français sur 10 approuvent la mobilisation - une baisse 3 points en une semaine (Elabe, 1010 personnes, 18 au 19 décembre).
  • Le PSG est le favori des Français (1 sur 5) et des amateurs de foot (1 sur 4) pour remporter la Ligue des Champions cette année. Le club parisien devance très légèrement le Real Madrid (19% des citations), triple tenant du titre, et le FC Barcelone (14%) #Confiants (Odoxa, 990 personnes, 13 au 14 décembre).

La popularité de Macron

Pour la première fois depuis fin septembre, la popularité nette d'Emmanuel Macron se stabilise dans notre agrégateur, à -47 points (25% approuvent, 72% désapprouvent). Son approbation nette était à -46 points il y a deux semaines (26% vs. 71%), et à -40 il y a un mois (28% vs. 69%). Il est encore 1 point au-dessus de F. Hollande, mais 15 points en-dessous de N. Sarkozy.

La question de la semaine

Bienvenue dans notre nouvelle rubrique ! Chaque semaine, nous vous poserons une question, issue d'un sondage évidemment. Nous vous donnerons la réponse 7 jours plus tard, dans le PollCatcher suivant, et entre-temps vous pourrez nous répondre par mail, twitter ou même pigeon voyageur.

Question inaugurale donc : dans quel pays européen les femmes se sentent-elles les plus / les moins épanouies sexuellement et sentimentalement ? Rendez-vous à la rentrée pour le prochain PollsCatcher... Et d'ici là, bonnes fêtes, reposez-vous bien et vive la méthode scientifique !

Alexandre Andorra est co-fondateur de PollsPosition.