PollsCatcher - Les Français font-ils confiance aux médias ? - PollsPosition

Les Français font-ils confiance aux médias ?

Les sondages qui vous ont échappé cette semaine

Par Alexandre Andorra

Le 25/01/2019

Bienvenue dans PollsCatcher, notre synthèse des sondages qui vous ont échappé cette semaine.

La confiance des Français dans les médias

  • Cette semaine, on vous apporte la substantifique moëlle du baromètre Kantar sur la confiance des Français dans les médias (1024 personnes, 3 au 7 janvier).
  • 2 Français sur 3 disent "suivre les nouvelles avec un grand intérêt" (apparemment donc, le rédacteur de chez Kantar est d'origine québécoise) - une hausse de 5 points en un an. Cependant, seule la moitié des 18-24 ans déclare s’intéresser à l’actualité.
  • Comme depuis 1990, la radio est perçue comme la source d’information la plus crédible par 1 Français sur 2 (-6 points). Internet est considéré comme le média le moins crédible - même si tout n'est pas à jeter sur Internet, n'est-il pas ? :)
  • Pour autant, 2 Français sur 3 privilégient les journaux télévisés (et pas radiophoniques donc) des chaînes généralistes pour s'informer sur le mouvement des "gilets jaunes".
  • 1 Français sur 3 est satisfait du traitement médiatique du mouvement, et 4 sur 10 considèrent que "les médias ont permis de bien comprendre ce qui se passait". Ce qui veut dire qu'environ 7% des Français trouvent que le traitement médiatique était pédagogique, mais pas satisfaisant. #HighExpectations
  • 1 Français sur 2 se dit confronté à des fake news au moins une fois par semaine. 1 sur 3 (36%) considère que ce sont les journalistes qui devraient principalement lutter contre ces fausses informations, suivis de près par les organismes de contrôle de la presse (34%) et les citoyens eux-mêmes (31%). Rappelons que l'un des problèmes est précisément que les journalistes manquent eux-mêmes de crédibilité aux yeux du grand public. #QuadratureDuCercle
  • Les évènements dont les médias ont trop parlé en 2018 selon les Français sont le litige sur l’héritage de Johnny Hallyday, l’affaire Benalla et la victoire de l’équipe de France en finale de la coupe du monde de football. Notons que le premier sujet a été pourtant beaucoup moins couvert que les deux autres selon l'indice de Kantar - c'est la longueur de sa présence médiatique (13 mois) qui a probablement joué.
  • A l'inverse, l’attentat terroriste du marché de Noël de Strasbourg (pourtant surexposé selon l'indice de Kantar), les incendies en Californie et les commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale sont les sujets qui ont été traités comme il fallait selon les Français.

Autres sondages

  • A 4 mois du scrutin, seul 1 Français sur 2 se dit intéressé par les élections européennes du 26 mai 2019 - c'est parce qu'on n'a pas encore publié notre modèle ;) #Teasing. L'environnement (37%), les flux migratoires (34%), le terrorisme (34%), la croissance économique (33%) et le chômage (33%) sont vus comme les principaux enjeux de la campagne (Elabe, 1000 personnes, 22 au 23 janvier).
  • 5 Français sur 9 (56%) estiment que les personnes handicapées sont « tout à fait prioritaires » pour bénéficier d’efforts particuliers pour assurer l’égalité des chances, juste devant les « pauvres » (55%), les habitants des zones rurales isolées (42%), les personnes qui élèvent seules un ou des enfants (34%), les femmes (33%), les habitants des banlieues difficiles (21%), et enfin les personnes issues de l’immigration (8%) (Ifop, 1004 personnes, 11 au 14 janvier).
  • Une courte majorité des 18-34 ans (56%) préfère travailler pour une seule entreprise tout au long de leur vie professionnelle plutôt que de travailler pour plusieurs entreprises. Qui a dit que les Millenials étaient versatiles ? Soulignons que les jeunes les plus diplômés se déclarent un peu plus favorables au changement (Harris, 1001 personnes, 15 au 17 janvier).
  • 7 Français sur 10 préfèrent la raclette à la fondue (8 femmes sur 10 et 2 hommes sur 3) (YouGov, 1003 personnes, 2 au 3 janvier). On soulignera tout de même que c'est beaucoup moins drôle de mettre du fil dentaire dans une raclette.
  • LREM est estimé à 23,5% dans le dernier sondage Elabe en vue des Européennes 2019 - une hausse de 4 points depuis leur sondage précédent en novembre (rappelons qu'une bonne pratique est de ne comparer les sondages que quand ils sont du même institut). Suivent le RN (20,5%), LR (12,5%, -2,5), LFI (9.5%, -1.5), et EELV (9%, +2). Une éventuelle liste « gilets jaunes » est estimée à 13% (Elabe, 1000 personnes, 22 au 23 janvier).
  • 1 Français sur 2 trouve que la réforme des lycées et du baccalauréat, portée par le gouvernement, est une bonne réforme, pendant qu'1 sur 3 la juge mauvaise. Pourtant, 6 sur 10 soutiennent la grève des enseignants de jeudi dernier, qui portait en partie contre cette réforme (Odoxa, 1003 personnes, 22 au 23 janvier).
  • 3 Français sur 4 affirment vouloir consommer plus de produits locaux ou vouloir limiter leur consommation de produits transformés. 6 sur 10 envisagent de réduire leur consommation de viande (Harris, 1018 personnes, 8 au 10 janvier). On en reparle quand il faudra manger quelque chose de lourd.
  • Le critère n°1 lors de l'achat du pain est... la qualité du produit pour 5 Français sur 6 ! (YouGov, 1005 personnes, 4 au 7 janvier) Un résulat déroutant, voire choquant.

La popularité de Macron

La popularité nette d'Emmanuel Macron reste stable dans notre agrégateur, à -47,5 points (25% approuvent, 72,5% désapprouvent). Son approbation nette était à -47 points fin décembre (26% vs. 72%), et il a donc perdu 40 points de popularité nette sur l'ensemble de l'année 2018 (il était à -7,5 points début janvier 2018). C'est surtout la deuxième partie de l'année qui a entamé sa popularité, puisqu'il a perdu 32 points sur 40 entre juin et décembre. Il est ainsi au même niveau de popularité que F. Hollande au même moment de son mandat, et 17 points derrière N. Sarkozy.

La question de la semaine

La semaine dernière, nous vous demandions à combien vous estimiez le coût des activités spatiales pour les finances publiques françaises, par an et par citoyen. Réponse... 10€ par an et par citoyen. Vous l'aviez nettement surestimé ? Vous n'êtes pas seul : les Européens estiment ce coût à 245€ en moyenne dans leur pays (environ 20 fois le montant réel donc). Seule 1 personne sur 3 a donné un ordre de grandeur de moins de 20€. Félicitations si vous en êtes ;)

Et voici notre nouvelle question : s'ils devaient tout plaquer du jour au lendemain, où irait la majorité des Français ? Réponse dans 7 jours, dans le prochain PollsCatcher... Entre-temps, on attend vos réponses par mail ou twitter - n'hésitez pas à nous dire aussi où vous vous iriez !

Alexandre Andorra est co-fondateur de PollsPosition.