PollsCatcher - Petit mode d'emploi pour inspirer confiance à l'usage des Présidents de la République - PollsPosition

Petit mode d'emploi pour inspirer confiance

Les sondages qui vous ont échappé cette semaine

Par Alexandre Andorra

Le 30/11/2018

Bienvenue dans PollsCatcher, notre synthèse des sondages qui vous ont échappé cette semaine

Les Français et la confiance dans leur Président

  • Comment inspirer confiance quand vous êtes Président de la République ? C'est la question que posait l'Ifop cette semaine (1008 personnes, 28 au 29 septembre). Et c'est le respect des engagements et l'obtention de résultats qui l'emportent, représentant tous les deux 50% des citations. Loin derrière suivent la compétence (36% des citations), le sentiment d'être respecté et écouté (32%) et le fait de comprendre la politique menée (32%). Les Français semblent donc moins rechercher le dialogue et la pédagogie que la fiabilité et les résultats. Un caveat de taille sur ce genre de questions est évidemment ce que chacun des sondés entend par "compétence", "résultats positifs", "objectifs", etc.
  • Les résultats peuvent cependant diverger significativement selon la proximité partisane : si les sympathisants RN sont ceux qui attachent le plus d'importance à la compétence (40%), ils ne demandent pas spécialement à être écoutés (21%). A l'inverse, les sympathisants LFI attachent le moins d'importance à la compétence (29%) et recherchent d'abord les résultats (57%).
  • 2 Français sur 3 ne comprennent pas la politique menée par Emmanuel Macron - une hausse de 10 points en 13 mois. Plus on s'éloigne du centre de l'électorat, plus l'incompréhension est forte. Toutefois, au vu des résultats précédents, on conseillerait au Président de respecter ses engagements et d'obtenir des résultats plutôt que d'essayer de faire comprendre ce qu'il fait.
  • Seul 1 Français sur 4 trouvent que les orientations tracées par E. Macron dessinent une vision positive pour l'avenir de la France - une proportion stable par rapport à l'année dernière.
  • La même proportion accepte les efforts que leur demande la politique d'E. Macron et se sent impliquée dans le projet de transformation du président.
  • Enfin, 2 Français sur 3 considèrent que sa façon de gouverner n'est pas fidèle aux engagements pris pendant la campagne.

Autres sondages

  • 3 salariés sur 4 "pensent parfois que les tâches qu’ils réalisent sont inutiles". 2 sur 3 trouvent que "leur travail consiste parfois à résoudre des problèmes qui n’existent pas", et 1 sur 2 pense que son seul rôle "consiste parfois à mettre en valeur leur supérieur hiérarchique ou un client" (BVA, 400 personnes, 24 au 25 octobre).
  • Environ 3 Français sur 4 ont toujours un regard positif sur la mobilisation des "gilets jaunes" - une hausse de 5 points en une semaine, tant pour Ifop que pour Elabe.
  • 1 Français sur 2 a déjà dû arrêter son chauffage alors qu'il en avait besoin - 1 sur 3 pour des raisons économiques, 1 sur 10 pour des raisons écologiques (OpinionWay, 1001 personnes, 26 septembre au 3 octobre).
  • 3 jeunes âgés de 15 à 25 ans sur 4 se déclarent favorables à la mise en place du Service national universel, même si 1 sur 2 anticipe de nombreuses contraintes liées à ce service national (Ifop, 1003 personnes, 7 au 13 novembre).
  • 1 Français sur 2 déclare être attentif aux tendances et à la mode, et plus d'un jeune sur 2 se dit intéressé par la réalisation d'un tatouage pour embellir son corps (Harris, 1000 personnes, 13 au 15 novembre). #SoMainstream
  • Seuls 55% des Français se rendent chez un dentiste au moins une fois par an - une baisse de 4 points en cinq ans (Ifop, 1003 personnes, 30 au 31 octobre).
  • La voiture / covoiturage est le moyen de transport quotidien le plus utilisé par les Français (70% des citations), suivi par la marche (39%) et, loin derrière, le métro/RER/bus (27%). Le budget transport mensuel s'élève en moyenne à 141€ (OpinionWay, 1037 personnes, 8 au 9 août).
  • 2 Français sur 5 et 1 amateur de foot sur 2 avaient pronostiqué la victoire du PSG contre Liverpool en Ligue des Champions ce mercredi. 1 Français sur 4 et 1 amateur de foot sur 3 voient le PSG se qualifier pour les 8èmes de finale. Rendez-vous dans deux semaines... (Odoxa, 1004 personnes, 21 au 22 novembre).
  • 2/3 des Français âgés de 25 à 65 ans se disent contre un éventuel Frexit, mais un peu moins d'un sur deux trouve que l’Euro est une bonne chose pour la France (Ifop, 2003 Français âgés de 25 à 65 ans, 19 au 21 septembre).
  • 2 Français sur 3 pensent, à tort, que les sous-vêtements connectés (stimulés à distance par un partenaire) n'existent pas encore. 70% pensent la même chose des sex-toys fabriqués à domicile par imprimante 3D, 8 sur 10 des sex-toys synchronisés avec du contenu pornographique, et 8 sur 10 des appareils permettant de s’embrasser à distance (Harris, 1091 personnes, 25 au 27 septembre). #RétablissonsLaVérité

La popularité de Macron

Emmanuel Macron atteint les -41 points de popularité nette dans notre agrégateur (28% approuvent, 69% désapprouvent). Il continue de creuser le plancher de son mandat. Son approbation nette était à -40 points il y a deux semaines (29,4% vs. 68,6%), et à -36 il y a un mois (30% vs. 67%).

Alexandre Andorra est co-fondateur de PollsPosition.