PollsCatcher - Les Français et les 60 ans de la Vème République - PollsPosition

Les Français et les 60 ans de la Vème République

Les sondages qui vous ont échappé cette semaine

Par Alexandre Andorra

Le 05/10/2018

Bienvenue dans PollsCatcher, notre synthèse des sondages qui vous ont échappé cette semaine

Quelle est la relation des Français à la Vème République ?

  • Cette semaine, BVA (1040 personnes, 29 au 30 août) nous apprend que 4 Français sur 10 considèrent la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » comme le symbole le plus fort de la République. Suivent le drapeau tricolore pour 2 Français sur 10, la Marseillaise et la Constitution, tous deux à 15%.
  • Charles de Gaulle est la personnalité politique la plus marquant de la Vème République pour 3 Français sur 4. Pour 1 sur 2 c'est François Mitterrand, et pour 3 sur 10 c'est Jacques Chirac. Ce tiercé gagnant est partagé par toutes les proximités partisanes (mais pas forcément dans le même ordre). 1% arrivent tout de même à citer Maurice Couve de Murville ou Bernard Cazeneuve comme personnalité la plus marquant de la Vème #JeSuisOriginal
  • 1 Français sur 2 est capable de dater l'entrée en vigueur de la Vème République (1958), mais 1 sur 5 seulement savent depuis quand le président est élu au suffrage universel direct (1962)
  • Chaque président de la Vème est connu par au moins 2 Français sur 3, et 1 sur 2 connaît approximativement le nombre de députés ("entre 500 et 600"). Mais seuls 2 sur 5 connaissent à peu près le nombre de sénateurs ("entre 300 et 400"). Pour autant, seul 1 sur 2 soutient une suppression du Sénat. A noter : 13% des Français ne savent qui est le président actuel #MaisOùViventIls
  • 2 Français sur 3 estiment que le président est celui qui détient le plus de pouvoir, mais ils sont très partagés sur un éventuel rééquilibrage des pouvoirs : 1 sur 2 veut donner plus de pouvoir à l'Assemblée Nationale, 1 sur 2 souhaite que le Président soit moins impliqué dans l'action, 1 sur 2 trouve que les institutions actuelles fonctionnent mal, 1 sur 2 voudrait une VIème République... #DivisionsPartisanes
  • Seule majorité claire : 7 Français sur 10 sont opposés à la suppression du Premier Ministre. Entre 7 et 8 sur 10 sont favorables à diverses propositions de réforme des institutions (limitation à 3 mandats successifs, réduction du nombre de parlementaires, proportionnelle, vote obligatoire...)
  • Dans la continuité de ces divisions, 6 Français sur 10 trouvent qu'E. Macron occupe une trop grande place dans l'action exécutive, et qu'il utilise ses pouvoirs de manière excessive. La même proportion estime qu'il s'inscrit dans la continuité des autres présidents, même si c'est Nicolas Sarkozy qui lui ressemble le plus.
  • De même, 6 Français sur 10 sont insatisfaits de son exercice du pouvoir, ce qui correspond à sa désapprobation agrégée. On le voit, cette répartition à 60-40 semble bien résumer les sentiments des Français à l'égard des sujets concernant l’exécutif. A garder en tête pour les Européennes.

Autres sondages

  • Accueil des immigrés en France : 4 Français sur 10 sont d'accord à la fois avec le président de l'ONG qui a affrété l'Aquarius ("La meilleure façon de perdre notre identité, ce n'est pas avec cette invasion largement fantasmée, mais en renonçant à nos valeurs démocratiques et européennes") et avec le député LR Eric Ciotti ("Je suis opposé à l'accostage de ces bâteaux [...]. Donc la solution c'est de [les] reconduire vers le point de départ [la Syrie]") (Odoxa, 998 personnes, 26 au 27 septembre). #InjonctionsContradictoires
  • 4,4 Français sur 10 déclarent faire au moins un don par an à des associations, une proportion en baisse de 2 points par rapport à l’an dernier. La protection de l’enfance, la lutte contre la pauvreté, l’aide aux personnes âgées et la recherche médicale sont les priorités des Français, toutes aux alentours de 30% (Kantar, 2105 personnes, 28 mars au 4 avril).
  • 6 Français sur 10 déclarent que l'impact environnemental et social a une place importante dans leurs décisions de placements - une hausse de 15 points en un an (Ifop, 1002 personnes, 24 au 28 août)
  • 7 Français sur 10 sont favorables à la publication des écarts de salaires entre leurs salariés par les grandes entreprises (Harris, 1862 personnes, 25 et 26 septembre)
  • 1/4 des Français estiment avoir une culture scientifique satisfaisante. C'est beaucoup moins que les Allemands (1 sur 2 considèrent leur culture scientifique satisfaisante), les Américains (4,5 sur 10) ou les Britanniques (4 sur 10) (Ifop, 1005 personnes, 25 au 27 juillet)
  • Les parents passent en moyenne 5 heures et 6 minutes par semaine à superviser les devoirs de leurs enfants. L'expérience est cependant ambivalente, puisqu'elle est teintée à la fois de plaisir de partager ses connaissances et de tensions... (Harris, 1022 personnes, 11 au 13 septembre) #MerciPapaetMaman
  • Seul 1 dirigeant d'entreprise sur 3 considère que l'organisation des JO à Paris en 2024 constitue une opportunité de faire du sport un levier de management et de communication (OpinionWay, 303 dirigeants, 26 juin au 13 juillet)
  • 6 Françaises sur 10 ont acheté au moins un produit cosmétique bio l'an dernier - une proportion multipliée par 2 en huit ans (Ifop, 1047 femmes, 6 au 10 septembre)
  • 3 Français sur 4 trouvent les supporters de foot joyeux, et ils sont chaleureux pour les 2/3 des Français - des hausses de 11 points en 6 mois (Odoxa, 998 personnes, 26 au 27 septembre) #EffetCoupeduMonde
  • 2 Français sur 3 ont une bonne opinion du golf, et 3 sur 5 trouvent même que ce sport "aide à avoir davantage confiance en soi" (Ifop, 1008 personnes, 1er au 4 juin). On en reparle après 1h de practice.

La popularité de Macron

La popularité nette d'Emmanuel Macron continue de baisser, à -33 points (31,9% approuvent, 65% désapprouvent) dans notre agrégateur. Il bat ainsi son record d'impopularité depuis le début de son mandat. Son approbation nette était à -31 points il y a 2 semaines (32,6% vs. 63,7%), et à -27 il y a un mois (34,7% vs. 61,4%).

Alexandre Andorra est co-fondateur de PollsPosition.