Qui sera au deuxième tour de la présidentielle - PollsPosition

Qui sera au deuxième tour le 7 mai 2017 ?

Le modèle prévisionnel du 1er tour

Analyse

Vous pouvez zoomer en cliquant sur la zone du graphique qui vous intéresse, puis en déplaçant votre curseur. Vous pouvez afficher/masquer les candidats que vous souhaitez en cliquant sur leur nom dans la légende.
Sources : commission des sondages, sites internet des sondeurs, Sondothèque de Sciences Po, archives des journaux, sites d’open data, moteurs de recherche; calculs PollsPosition réalisés sur plus de 100 sondages publiés par l'ensemble des instituts (BVA, Elabe, Harris Interactive, Ifop, Ipsos, Kantar Sofres, Odoxa, OpinionWay) depuis décembre 2016.

Nous mettons à jour nos prévisions jusqu'au premier tour, dès que des nouveaux sondages sont disponibles. Nous calculons la probabilité qu'aurait chaque candidat d'accéder au deuxième tour si le premier tour avait lieu aujourd'hui. Ces probabilités sont issues de notre agrégateur de sondages et de 10 000 simulations (comme si le premier tour avait lieu en même temps dans 10 000 univers parallèles). A J-20, Emmanuel Macron et Marine le Pen ont donc respectivement 86% et 95% de chances d'aller au second tour.

Qui mène en intentions de vote ?

Autres : Jean Lassalle, François Asselineau, Jacques Cheminade. Mêmes sources.

Chaque point du graphique agrège tous les sondages publiés jusqu'à cette date. Par exemple, à J-50, l'intention de vote rapportée par l'agrégateur pour Emmanuel Macron utilise l'ensemble des sondages disponibles à J-50 (et pas uniquement ceux disponibles ce jour-là). Notre agrégation est pondérée, notamment en fonction de la qualité des sondeurs et du temps restant avant l'élection.
Le 23 avril, jour du premier tour, nous extrapolerons les résultats du jour J. Voyez-y moins une estimation ponctuelle qu’une illustration de ce que seront les résultats si la campagne continue sur la même dynamique que les trois derniers jours.

Qui mène le premier tour selon les sondages bruts ?

DLF : Nicolas Dupont-Aignant; LO : Nathalie Arthaud; NPA : Philippe Poutou; Autres : Jean Lassalle, François Asselineau, Jacques Cheminade. Mêmes sources.

Ce graphe indique l’évolution brute de tous les sondages (un point = un sondage) sans traitement des données par PollsPosition. Bien que basique, ce graphe est déjà plus informatif que ce que vous avez l'habitude de voir en période électorale, puisqu'il indique tous les sondages de tous les instituts, et pas seulement ceux d'un sondeur en particulier.

Vous remarquez cependant qu'il est assez bruyant et volatile, empêchant de distinguer clairement les tendances sous-jacentes. Le but de notre agrégateur est précisément d'augmenter cette lisibilité.

Combien d'indécis et abstentionnistes ?

Ce graphe illustre l'évolution de l'abstention et de l'indécision dans les sondages d'opinion depuis décembre 2016, deux éléments qui seront déterminants pour les résultats dimanche 23 avril.

Selon une méthode similaire à celle de notre agrégateur, nous agrégeons les sondages rapportant l'abstention et l'indécision - soit la majorité d'entre eux; seul OpinionWay ne renseigne pas ces pourcentages dans son tracking poll.

A J-5, l'abstention est évaluée à 28%, ce qui place cette élection nettement au-dessus de la moyenne de la Cinquième République (environ 20%). L'indécision est également encore assez élevée avec ses 30%, malgré la proximité du scrutin. Ces indicateurs doivent nous inciter à la prudence, une forte abstention étant généralement le prélude à des surprises le jour du scrutin.

Par Alexandre Andorra et Bérengère Patault. Suivez-nous sur et pour ne rien manquer.